Striking against the odds : un projet de thèse.

Tout le contenu posté ici appartient à Marie Ménard



Ce carnet suit les différentes étapes de la thèse préparée à l’UPEC et au CNAM sur les mobilisations enseignantes aux Etats-Unis entre 2012 et 2019.

Cette thèse étudie les différentes mobilisations (grèves, débrayage, campagnes politiques) enseignantes qui ont agité une partie des États-Unis entre 2012 et 2019. En remontant aux années 1970, elle vise à replacer les répertoires d’action collectives récemment choisies par les syndicats enseignants (AFT et NEA) et les enseignant.es de manière générale dans l’histoire longue du syndicalisme enseignant. Les victoires historiques, mais aussi les défaites des actions entreprises par les personnels enseignants, sont analysées comme des signaux d’un tournant opéré par le syndicalisme dans ses stratégies pour contrer les réformes néolibérales.

Ces hypothèses seront explorées à travers la collecte de matériaux qualitatifs historiques (archives, compilation) et sociologiques (entretiens, statistiques). 



Citer ce billet
Marie-Adèle Ménard (2020, 24 novembre). Striking against the odds : un projet de thèse. Striking against the odds : stratégies syndicales et politiques des enseignant.es états-uniennes. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ulav

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search