Les choses que j’aurais aimé savoir 24h avant mon départ sur le terrain : la valise

Bien qu’il soit toujours possible de racheter des trucs neufs sur place (ou d’occasion à Goodwill) la préparation de la valise de terrain à l’étranger est un moment stressant. Pour mon terrain de deux mois aux Etats-Unis, dans un logement étudiant puis un airbnb, mon objéctif était d’avoir une valise de 16-17 kg. En effet la limite est à 23kg pour un bagage enregistré pour la plupart des compagnies aériennes. Je me suis donc laissée 7 kg de rab pour le retour sachant que j’ai ramené pas mal d’archives physiques et de souvenirs.
La liste qui va suivre est un travail rétrospectif (et non-exhaustif) :

Les choses que j’ai emportées :

  • habits (3 pulls, 4 pantalons, 7 tshirts, 1 pyjama, 1 maillot de bain, une paire de tong) ; le plus minimaliste est le mieux
  • trousse de toilette (cosmétique et médicaments, dont mélatonine pour le décalage horaire)
  • des savons français (je suis peut-être une petite nature mais les savons américains me collent des allergies)
  • un ordinateur
  • appareils photos et carte SD (un argentique, un numérique)
  • une liseuse
  • un disque dur externe avec des séries/films pour les soirs de solitude
  • une gourde isotherme
  • une bouillotte
  • 1 ou 2 carnets
  • une trousse avec stylos, post-its et crayons
  • un tote bag
  • des boules quies
  • 2 ou 3 memorabilias (pour les soirées coup de blues)
  • une carte SIM avec appels/sms illimités à l’étranger et 20 Go de données mobiles

Les choses que j’ai décidé de ne pas prendre et que j’aurais *vraiment* du prendre :

  • un tupperware
  • une carte sim rechargeable du pays sur place (les téléphones français ne marchent que partiellement sur le territoire américain ; à Chicago je n’avais pas de problème mais dans l’Oklahoma mon téléphone ne marchait pas).
  • une tenue chic (si entretien dans un cadre officiel)
  • une petite poele (certains logements étudiants en sont dépourvus)
  • des épices
  • un petit couteau de cuisine et une spatule

Les choses qui me semblaient un peu inutiles mais que j’ai pris quand même et dieu merci :

  • une carte de crédit de secours (très utile quand on se fait voler sa carte française à l’aéroport le premier jour :))))
  • des couverts (si votre airbnb/logement n’est pas équipé comme le mien)
  • des photocopies de tous mes papiers importants (passeport, visa, pass sanitaire etc.)
  • 50 dollars en cash


Citer ce billet
Marie-Adèle Ménard (2022, 2 mars). Les choses que j’aurais aimé savoir 24h avant mon départ sur le terrain : la valise. Striking against the odds : stratégies syndicales et politiques des enseignant.es états-uniennes. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ulay

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search